AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12

Aller en bas 
AuteurMessage
Katy
Admin
avatar

Messages : 2340
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : Auvergne

MessageSujet: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Dim 27 Mai - 12:28

ASM CLERMONT AUVERGNE - RUGBY CLUB TOULONNAIS
Stadium de Toulouse
dimanche 03 juin 2012
16H30

___________

_______________________________________________


Like a Star @ heaven ALLEZ LES JAUNES & BLEUS Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melba
Crabos
avatar

Messages : 221
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : Grenade sur garonne a coté de TOULOUSE

MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Mar 29 Mai - 19:23

Rugby Club Toulonnais
en chiffres…

Découvrez en quelques chiffres les faits marquants de la saison du Rugby Club Toulonnais...
O point ! Les Clermontois sont les seuls, cette saison, à n’avoir encaissé aucun point du RCT lors d’une rencontre officielle. C’était lors du match aller à Mayol, où Vern et ses hommes s’étaient imposés 17 à 0.

Aucun, aussi étonnant que cela puisse paraître quand on connaît le talent des ouvreurs toulonnais, les Varois n’ont inscrit aucun drop cette saison, alors qu’ils en avaient inscrit 15, la saison dernière !

1 seul français titulaire dans le pack toulonnais au coup d’envoi de la rencontre de barrage opposant le RCT au Racing. En effet, Mickael Ivadi, le talonneur formé au RCT, était entouré d’un gallois (Lewis Roberts) un géorgien (Kubriashvili) deux sud-africains (Botha et Van Niekerk) deux anglais (Shaw et Armitage) et un argentin (Fernandez-Lobbe). Tillous Bordes, Lapeyre et Bastareaud complétaient les tricolores alignés au coup d’envoi.

1 seule équipe a battu Toulon à deux reprises cette saison : Clermont ! En effet, les Auvergnats sont les seuls à s’être imposés sur la pelouse de Mayol cette saison (toutes compétitions confondues)

2 touches et 2 mêlées perdues contre le Racing en barrage…pour 1 touche et 3 mêlées gagnées, pour un bilan de conquête finalement équilibré à la fin des 80 minutes de la rencontre.

4 semaines de suspension pour le pilier droit toulonnais, Carl Hayman, après un plaquage cathédrale sur N’Gwenya lors de la finale de l’Amlin Cup. La place à droite de la mêlée varoise revient donc au géorgien Davit Kubriashvili, secondé (même si il n’est pas rentré en jeu lors du barrage) par son compatriote, Levan Chilachava.

5 anciens clermontois dans l’effectif toulonnais : 3 joueurs : Christophe Samson, Laurent Emmanuelli et Geoffroy Messina et les deux coachs, Pierre Mignoni et Olivier Azam. En revanche, aucun joueur de l’effectif des « jaune et bleu » n’a fait le chemin inverse.

Depuis la 7ème journée les Toulonnais ne sont jamais descendus en dessous de la 4ème place du classement. Ils ont ainsi fait les 19 dernières journées du championnat dans le dernier carré et se retrouvent donc logiquement en demi-finale de la compétition.

7 essais cette saison pour Steffon Armitage, le flanker anglais en provenance des London Irish, arrivé sur la Rade en début de saison. Le gratteur du RCT est aussi le meilleur marqueur de son équipe devant les finisseurs Smith et Rooney (5 essais chacun).

22 essais encaissés ! Si Clermont est la meilleure défense du championnat, les Toulonnais sont également parfaitement en place dans ce domaine puisque qu’ils sont ceux qui ont encaissé le moins d’essais cette saison. (22 soit moins d’un par rencontre). Les Clermontois en ont eux encaissé 28.

66 minutes ! C’est la durée durant laquelle les Toulonnais ont été menés sur leur pelouse par les Racingmen avant de trouver les ressources, grâce à une relance lumineuse de Smith pour revenir à la marque et tenir le score lors du dernier quart d’heure.

100 minutes, c’est le temps qu’il avait fallu pour départager les deux formations en 2010, au même stade de la compétition, puisque au terme du temps régulier les deux équipes étaient à égalité 22 points partout. Un essai de Malzieu au bout d’une course folle, un drop de 50 mètres, une transformation et une pénalité de Brock James avaient fait la différence pour envoyer les Clermontois vers leur premier titre.

246 points inscrits depuis le début de la saison par Jonny Wilkinson (2ème au classement derrière Barnard/Agen ; 267 pts), (soit une moyenne de 13 points par match joué). Même si l’ouvreur toulonnais est à créditer d’un triste 20% de réussite lors de la rencontre de barrage (1 sur 5) on sait toute l’expérience de l’anglais qui devrait lui permettre de rebondir très vite.

Avec 13792 spectateurs de moyenne, soit un taux de remplissage de 95 % cette saison, Mayol reste une place forte du rugby français puisque hors délocalisation, le stade du RCT est celui qui réuni en moyenne le plus de spectateurs… derrière le stade Marcel-Michelin (15802 spectateurs de moyenne cette saison). Ainsi l’ambiance dans les tribunes promet d’être exceptionnelle entre la « Yellow Army » et « les Fadas » de la Rade…
..........................................................
Vern Cotter avant Toulon
« un profond respect pour cette équipe toulonnaise »


A 4 jours de leur demi-finale, les Clermontois préparent sereinement leur affrontement face au RCT en réintégrant le contact et l’engagement qui avaient disparu de leur préparation depuis deux semaines. Face à des Toulonnais qui ont montré de solides garanties dans ces domaines, Vern Cotter s’attend à un farouche affrontement face à une équipe à laquelle il témoigne un profond respect.
Difficile de savoir quelle est la meilleure formule entre une interruption de deux semaines sans match ou l’enchaînement de 3 matches de haut niveau. La seule réponse sera donnée dimanche sur la pelouse du stadium de Toulouse. Cela n’empêche pas le coach auvergnat de voir d’un bon œil cette interruption " Je crois que ces 3 semaines sans contact ont fait du bien à beaucoup de joueurs, précise-t-il. Nous, comme les Toulousains, avons beaucoup de garçons qui ont commencé la saison très tôt avec la Coupe du Monde et qui ont disputé beaucoup de matches. Une période de régénération avant d’aborder la dernière ligne droite n’a donc pas été accueillie négativement ici" avance le coach auvergnat. La fraîcheur devrait donc être l’une des armes des « jaune et bleu » dimanche à Toulouse. Pas question pour autant de délaisser l’intensité et le combat où les Toulonnais attendront de pieds fermes Cotter et ses hommes. Alors, les « jaune et bleu » ont pris leurs disposition comme l’explique le stratège auvergnat « Nous avons tout fait pour mettre en place des situations proches de celles du match au niveau de l’engagement. Je pense que nous seront prêts à livrer un match de haut niveau, dimanche sur la pelouse de Toulouse.»
En observateur avisé, Vern Cotter revient sur la victoire des Toulonnais lors de la réception du Racing lors de leur barrage à Mayol « Toulon a montré que les joueurs étaient bien en place et qu’ils étaient capables de produire des matches de très haut niveau. Ils ont beaucoup de qualités dans leur effectif, avec un paquet d’avants très dense et particulièrement difficile à bouger dans l’axe du terrain. Nous avons beaucoup de respect pour ce Club et cette formation et je pense que nous devons nous attendre à une rencontre très difficile. »

Si Clermont a montré beaucoup de régularité tout au long de la saison comme peut en témoigner sa place en haut du classement des phases régulières, Vern Cotter estime les joueurs de Toulon « dans une très bonne dynamique » et ne cache pas sa méfiance avant d’affronter des Varois habitués à livrer des matches « au couteau ». « Ils sont dans une certaine logique de performance et ont montré beaucoup de tempérament. Ils seront redoutables » conclue l’entraîneur montferrandais. Finalistes malheureux de l’Amlin Cup, les « rouge et noir » veulent transformer cette blessure en force pour aller chercher un titre encore plus beau. Les Auvergnats ont bien raison d’accorder tout le respect et la méfiance de rigueur à leurs prochains adversaires. Ne dit-on pas, une bête blessée en vaut deux ? … Avant de rappeler que Vern Cotter et son clan ont également la blessure du Leinster en souvenir de cette saison…
..................................................
Source: Site off ASMCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy
Admin
avatar

Messages : 2340
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Jeu 31 Mai - 16:08

Les joueurs de Toulon au crible

Les avants du RCT …



Découvrez un à un tous les joueurs du RCT qui seront opposés aux « jaune et bleu » dimanche sur la pelouse du stadium de Toulouse. Un effectif pléthorique bourré d’individualités passé au crible. Première partie : les avants…

La première ligne :
Privés de Carl Hayman suspendu pour un plaquage dangeureux en finale du challenge européen, les solutions ne sont pas nombreuses pour les Toulonnais à droite de la mêlée où seul Davit Kubriashvili, le droitier géorgien, est un habitué du poste. A moins que le staff toulonnais ne déplace Eifion Lewis Roberts, le solide pilier gallois de l’autre côté de la mêlée. Un poste où il fut utilisé, avec succès, sous le maillot de Sale. Le côté gauche reviendrait alors à Laurent Emmanuelli, le gaucher bien connu en Auvergne pour y avoir évolué de nombreuses saisons. Au talonnage, Sébastien Bruno, l’expérimenté talonneur du RCT est le choix numéro un des Varois pour la précision de ses lancers et sa puissance en mêlée fermée. Contraint de déclarer forfait, la semaine dernière, en raison d’une élongation au mollet, le talonneur de Toulon devrait être remis sur pied pour la demi-finale. Dans le cas contraire, les deux jeunes talons vice-champions de France Espoirs, la saison passée face à l’ASM, Ivaldi et Orioli seraient maintenus dans l’effectif.

La seconde ligne :
Un poste où les stars ne manquent pas du côté de la Rade. Bakkies Botha, la plus prestigieuse, arrivé en petite forme après une Coupe du Monde gâchée par des problèmes récurrents au tendon d’Achille a retrouvé la forme depuis le début de l’année 2012. Il est redevenu la terreur des rucks où ses déblayages et son activité sont impressionnants. Combattant hors pair, il a trouvé en la personne de Simon Shaw, sorti de sa retraite post Coupe du Monde par les dirigeants toulonnais, un allié d’expérience pour former un redoutable attelage surtout actif dans le jeu au ras et l’alignement. Christophe Samson, le seconde ligne auvergnat formé à l’ASM n’est pas très loin et a littéralement explosé cette saison dans un effectif pourtant très riche à ce poste (Suta, Chesney, Schofield…). Le trio toulonnais promet un combat de tous les instants avec son homologue clermontois…



La troisième ligne :
Joe Van Niekerk, le capitaine toulonnais dont le statut de joueur incontournable a été effrité cette saison a su revenir au niveau pour reprendre en main le leadership des « rouge et noir ». Même s’il est moins rayonnant que dans ces premières saisons dans le Var, son rôle dans le groupe est important et ses performances en hausse, en cette fin de saison. Déterminé à aller chercher un titre, il sera le relais de motivation numéro un sur la pelouse du Stadium de Toulouse. Au couloir sa place a été prise par Juan-Martin Fernandez Lobbe, dont tout le début de saison a été gâché par une rupture des croisés avec les Pumas durant la Coupe du Monde. Revenu sur les pelouses depuis un gros mois, l’argentin a instantanément retrouvé la grâce qu’il avait avant cette blessure. Joueur de talent, stratège et terriblement technique, il est le catalyseur et la plaque tournante des avants varois où ses choix sont capitaux pour son équipe. Il est également très à l’aise dans le troisième rideau où ses placements et ses relances sont, très souvent, judicieux. Le trio est complété par Steffon Armitage, la recrue des London-Irish au physique ramassé qui évoluait lui aussi au couloir de l’autre côté de la Manche. Déplacé à l’aile de la troisième ligne (sauf sur les mêlées offensives où sa puissance est appréciée), l’originaire de Trinité et Tobago réalise une saison exemplaire. Ce véritable poison des rucks, où sa faculté à contester les ballons pose de gros problèmes aux attaquants adverses, devra être canalisé par les « jaune et bleu » pour éviter de ralentir les libérations de balle. Dans ce trio très complémentaire, le jeune Pierrick Gunther, lui aussi présent à la finale Espoirs 2011, a réussi à se faire une petite place. Débordant d’activité et doté d’un physique impressionnant, il apporte un supplément de puissance à ce trio ainsi qu’une grosse pression sur les ouvreurs adverses. Dans un autre profil de plaqueur gratteur Joe El Abd peut avoir son mot à dire…

(site off ASM CA)

_______________________________________________


Like a Star @ heaven ALLEZ LES JAUNES & BLEUS Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melba
Crabos
avatar

Messages : 221
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : Grenade sur garonne a coté de TOULOUSE

MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Ven 1 Juin - 13:44

Les joueurs du RCT au Crible (part II)
Les trois-quarts toulonnais


Découvrez un à un tous les joueurs du RCT qui seront opposés aux « jaune et bleu », dimanche, sur la pelouse du stadium de Toulouse. Entre le gestionnaire Wilkinson et le créatif Giteau, coup de projecteur sur les trois-quarts toulonnais…
La charnière
Il ne devrait pas y avoir de surprise à la charnière du RCT où Sébastien Tillous Borde occupera son poste habituel derrière le pack « rouge et noir ». L’ancien castrais est un véritable neuvième avant capable de mettre un coup d’accélérateur au ras pour accentuer la domination de son pack. Il est aussi un passeur précis et rapide pour son ouvreur, Jonny Wilkinson qui est le véritable stratège de la formation varoise. L’ouvreur britannique anobli par la reine après le titre de champion du monde offert à l’Angleterre par un drop décisif, est le maître à jouer toulonnais. Le rendement de cette formation est d’ailleurs dépendant de la performance de son ouvreur, comme ce fut le cas lors de la première mi-temps face au Racing. Mais comme souvent « Wilko », en grand champion qu’il est, a su réagir et reprendre les commandes de la rencontre, en laissant le but à Giteau et en remettant Toulon dans le sens de la marche avec une alternance appropriée. En plus d’être le baromètre de l’attaque, Wilkinson est aussi un excellent défenseur.
Les centres
L’association entre Giteau et Bastaraud est en simplifiant la rencontre entre la puissance et la créativité, ou la perforation et l’évitement. L’australien est l’élément créatif de la ligne d’attaque toulonnaise. Son rôle consiste, sur ses appuis, à créer des intervalles et des décalages. Sa vision du jeu et son expérience en font un joueur unique capable à lui seul de faire basculer la rencontre. Il est aussi, comme il l’a montré la semaine dernière, un buteur capable de prendre ses responsabilités. Mathieu Bastareaud évolue lui dans un registre bien différent. Son rôle est d’attaquer et de défier les rideaux défensifs adverses sur sa puissance et son explosivité. Dans le rôle du passe-muraille, l’ancien parisien a retrouvé son meilleur niveau au bord de la Rade. Très utilisé dans les premiers temps de jeu, le centre toulonnais cherche à imposer sa masse en ne perdant que très rarement le ballon et en mobilisant souvent plusieurs défenseurs…Lovobalavu, Messina et Loamanu qui complètent l’effectif toulonnais se rapprochent plus d’un profil de Mathieu Bastareaud que de celui de l’australien.

Les arrières
Touchés aux côtes lors de la finale d’Amlin Cup, Alexis Palisson avait du déclarer forfait pour le barrage face au Racing. Il devrait pouvoir récupérer son poste à l’aile pour cette 1/2 finale. Ses changements de rythme et ses appuis font de l’ancien briviste l’un des meilleurs relanceurs du rugby français. Frustré par son forfait au moment de jouer les matches pour lesquels il avait décidé de rejoindre Toulon, Alexis Palisson devrait attaquer la rencontre avec une envie débordante. Sur l’autre aile, David Smith réalise une bonne saison. Auteur d’une relance lumineuse sur l’essai qui a relancé les Toulonnais face au Racing, l’ailier samoan est un joueur aussi imprévisible que rapide. Parfois distrait défensivement, ou irrégulier sur certaines rencontres, il est aussi capable comme il l’a fait la semaine dernière de faire basculer le match en sa faveur. Benjamin Lapeyre a tout au long de la saison alterné avec l’anglais Luke Rooney au poste d’arrière. Ils devraient être tous les deux présents dans le groupe toulonnais. L’anglais, plus sobre assure la couverture du troisième rideau et peu s’appuyer sur la longueur de son jeu au pied. L’ancien albigeois apporte, quant à lui, d’autres dispositions offensives et un peu plus d’incertitudes sur l’utilisation du ballon.
...................................
source site off ASMCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melba
Crabos
avatar

Messages : 221
Féminin Age : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Localisation : Grenade sur garonne a coté de TOULOUSE

MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Sam 2 Juin - 15:07

Le Xv clermontois face à Toulon
Avec Domingo, Bonnaire et Buttin

En introduction de la conférence de presse des « jaune et bleu » au stadium de Toulouse, Vern Cotter a livré la composition de son groupe pour affronter Toulon en demi-finale du championnat. Thomas Domingo revient en force à gauche de la première ligne. Julien Bonnaire sera au couloir d’une troisième ligne coureuse et JM Buttin débutera à l’arrière. On notera également la présence de David Skrela sur le banc des remplaçants.
C’est avec 4 changements par rapport aux demi-finalistes de la HCup que les Clermontois débuteront leur demi-finale de championnat. Ainsi, Thomas Domingo qui a durant ces trois dernières semaines donné toutes les garanties à son coach débutera sur le côté gauche de la mêlée ; Julien Bonnaire, remis de son entorse au genou débutera au centre d’une troisième ligne coureuse ; et enfin les deux révélations de la saison Noa Nakaitaci et Jean-Marcellin Buttin débuteront leur première demi-finale.

En première ligne, Thomas Domingo, qui n’a disputé qu’une petite heure de jeu face à Brive depuis sa rupture des croisés, a utilisé a profité de cette coupure de 3 semaines pour retrouver du rythme et a donné toutes les garanties d’un retour au premier plan. Benjamin Kayser et Davit Zirakashvili complète la première ligne de fer des « jaune et bleu ». Sur le banc, c’est une première ligne de réserve constituée d’impact players qui a été choisie par Vern Cotter (Debaty, Paulo, Kotze)

Le trio habituel de la seconde ligne constitué de Jamie Cudmore, Nathan Hines et Julien Pierre est reconduit. Tous devraient avoir l’occasion de s’exprimer sur la pelouse du Stadium.

En troisième ligne, Julien Bonnaire débutera au couloir, laissant ainsi la paire Bardy – Lapandry mettre un gros pressing défensif sur l’attaque varoise. Vern Cotter compte également sur l’apport de la puissance d’Elvis Vermeulen au moment des changements.

La charnière sera constituée de Morgan Parra et Brock James comme lors de la dernière demi-finale européenne. David Skrela, remis, réintègre le groupe et débutera sur le banc en compagnie de Ludovic Radosavljevic.

Au centre, la paire internationale et habituelle des « jaune et bleu », Wesley Fofana et Aurélien Rougerie est alignée.

Jean-Marcellin Buttin attaquera sa première demi-finale et remplace Lee Byrne titulaire à Bordeaux face au Leinster. Sur les ailes, les fidjiens, Noa Nakaitaci et Sitiveni Sivivatu débuteront tous les deux leur première demi-finale de Top 14.

La rencontre se disputera demain à partir de 16h30 sur la pelouse du stadium de Toulouse et sera retransmis en direct sur Canal .

.............................................
source site off ASMCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy
Admin
avatar

Messages : 2340
Féminin Age : 32
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   Mar 5 Juin - 16:59

ASM CLERMONT AUVERGNE - RUGBY CLUB TOULONNAIS
Stadium de Toulouse
12 - 15
___________

Le réalisme était toulonnais…



Les « jaune et bleu » laissent filer l’espoir d’aller chercher un nouveau titre en s’inclinant face à des Toulonnais plus réalistes et disciplinés. Malgré une domination dans presque tous les secteurs de la rencontre, les hommes de Cotter n’auront pas trouvé la faille dans la carapace varoise, la faute à de trop nombreuses imprécisions et un manque de maîtrise. Les Clermontois échouent aux portes d’une finale qui sera 100% « rouge et noir », comme en 1989…



Toulouse, Stadium municipal (35007 spectateurs) pelouse excellente, temps humide, RC Toulonnais bat ASM Clermont Auvergne 15 à 12 (mi-temps 6-9) Arbitrage Mr Gauzère
Pour Clermont : 4 pénalités de Morgan Parra (23e, 26e, 59e, 74e)
Pour Toulon : 5 pénalités de Wilkinson (11e, 21e, 33e, 57e, 77e)

Clermont fait le jeu, Toulon le score !



Après une première demi-finale assez fermée, les Clermontois débutent la deuxième avec un féroce appétit offensif. Très vite, les hommes de Cotter mettent la main sur le ballon et envoient du jeu sur les extérieurs où Nakaitaci, Fofana, Buttin et Rougerie imposent une grosse pression sur la défense varoise. Les « rouge et noir » sont contenus dans leur moitié de terrain par une énorme débauche d’énergie montferrandaise et se mettent en danger sur une relance de Rooney qui s’isole et tombe dans les bras de la défense clermontoise. La première pénalité de la rencontre revient à Morgan Parra qui en profite pour ouvrir le score. Sur le renvoi, et la première incursion des varois dans le camp auvergnat, Clermont perd son avance malgré la domination de sa mêlée, sanctionné pour une poussée en travers. Wilkinson s’exécute et renoue avec le succès pour mettre les deux équipes à égalité. Pas de quoi décourager les hommes de Cotter, aussi dominateurs en mêlée qu’en touche, qui continuent de produire beaucoup de jeu malgré de nombreux déchets et un enthousiasme parfois débordant qui pousse les Auvergnats à la faute. Ainsi à la 20ème minute pour leur deuxième venue dans les 50 mètres clermontois, les Toulonnais obtiennent une deuxième pénalité que passe « Wilko » de 40 mètres. Toulon prend la main contre le cours du jeu, sans avoir montré grand-chose mis à part une défense de fer et un engagement féroce dans les regroupements. Le renvoi permet à nouveau aux Auvergnats de s’installer dans le camp varois et de leur faire subir la puissance de la mêlée auvergnate. Toulon subit dans ce secteur et se met à la faute. La trajectoire de la pénalité du demi de mêlée clermontois frôle le poteau. Certain de son fait l’arbitre ne fait pas appel à la vidéo pour refuser la pénalité. Qu’à cela ne tienne, les hommes de Cotter continuent de pousser et mettent une grosse pression sur le pack toulonnais qui est obligé de se mettre une nouvelle fois à la faute pour éviter de perdre un ballon dans ses 5 mètres. Simple formalité pour Morgan Parra qui égalise 6 à 6. L’intensité ne fait que grandir dans les rucks où Botha et Armitage abattent un travail colossal dans deux styles bien différents. Clermont joue tous les ballons, alors que Toulon se contente d’appuyer dans l’axe du terrain, lorsque les Clermontois daignent leur laisser quelques munitions tant leur domination en touche et en mêlée est impressionnante. Pourtant, chaque ballon est exploité judicieusement puisque à la 33ème , et sans avoir mis le pied dans les 22 mètres clermontois depuis le début de la rencontre, Toulon obtient une nouvelle pénalité qui leur permet d’atteindre la pause avec 3 points d’avance.

Dominer n’aura pas suffi



Au retour des citrons et face à leurs supporters toujours aussi impressionnants et démonstratifs, Clermont continue de pousser et de tenir le ballon. Les brèches et les initiatives se multiplient durant près de 15 minutes mais aucune ne parvient à faire craquer le rideau rouge et noir. Sous des conditions météorologiques devenues très humides, les hommes de Cotter persistent à écarter le ballon et chercher des solutions sur les extérieurs. Une prise de risques qui se traduit par de nombreuses fautes de main pour autant de ballons rendus aux Toulonnais bien contents de pouvoir se dégager. 15 minutes d’une domination stérile au tableau d’affichage. Au contraire des Toulonnais qui optimisent chaque passage de ligne médiane, bien aidés par le sifflet de Mr Gauzère qui offre à Wilkinson une nouvelle occasion de briller et de donner 6 points d’avance au RCT à la 57ème. Aussitôt Parra répond à l’ouvreur anglais pour ramener Clermont à 3 points. Il faudra encore un bon quart d’heure de domination auvergnate et les bonnes rentrées des remplaçants « jaune et bleu » pour obtenir l’occasion de valider ce travail. Revenus à un jeu plus axial, Toulon subit et frôle le point de rupture…sans jamais l’atteindre. Après 15 minutes d’assauts auvergnats, Morgan Parra obtient, enfin, l’opportunité de scorer. Le buteur clermontois met les deux équipes à égalité à 5 minutes de la fin de la rencontre. Alors qu’on se dirige tout droit vers les prolongations, comme en 2010, les hommes de Cotter prennent un risque de trop en jouant rapidement un renvoi aux 22 mètres avant de faire une faute de placement sur un ballon joué au pied. L’occasion pour Wilko de prendre l’avantage à 2 minutes de la fin de la rencontre. Dans un bon jour, l’ouvreur anglais ne tremble pas et poursuit son 100%. La fin de rencontre devient hitchcockienne avec des Auvergnats qui jettent leurs dernières forces face à des Toulonnais qui continuent de subir. A la sirène Mr Gauzère pénalise la défense toulonnaise et offre une balle de prolongation à Morgan Parra de 45 mètres en moyenne position. Il manquera un mètre pour que le demi de mêlée auvergnat pousse les Toulonnais en prolongations …

Malgré une nette domination que ce soit en conquête, en possession ou en occupation territoriale, Aurélien Rougerie et ses hommes n’auront pas su concrétiser leurs temps forts au contraire des Toulonnais, sérieux et réalistes. Un manque de maîtrise qui bloque les Clermontois aux portes de leur 5ème finale en 6 ans. Une grosse déception partagée par les supporters auvergnats, une fois de plus, exemplaires dans la défaite comme dans la victoire…

les équipes



Clermont : Domingo, Kayser, Zirakashvili, Cudmore, Hines, Bardy, Lapandry, Bonnaire, Parra, James, Sivivatu, Fofana, Rougerie©,Nakaitaci, Buttin.

Sur le banc : Paulo, Debaty,Pierre ,Vermeulen, Radosavljevic, Skrela, Byrne, Kotze.

Toulon :
Lewis-Roberts, Orioli, Kubriashvili, Botha, Shaw, Van-Niekerk, Armitage, Fernandez-Lobbe, Tillous-Borde, Wilkinson, Palisson, Giteau, Bastareaud, Smith, Rooney.

Sur le banc : Emmanuelli, Ivaldi, Samson, Gunther, Messina, Lapeyre, Cibray, Chilachava.

(site off ASM CA)

_______________________________________________


Like a Star @ heaven ALLEZ LES JAUNES & BLEUS Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12   

Revenir en haut Aller en bas
 
DEMI-FINALE | ASM / TOULON - 03/06/12
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pronostic Toulouse / Toulon (Demi-Finale)
» demi finale Groupe A
» 07/05/11 Demi Finale Ch Fr Jeune Triathlon à Bourges
» Demi finale retour - matches du mardi 3 et mer. 4 Mai.
» Pronostic Toulouse / Clermont ( Demi-Finale Top 14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASM'ania :: ASM :: Matchs :: Archives :: Saison 2011/2012 :: TOP 14-
Sauter vers: